1001 Lettres fait ses contes

En plus de 6 mois, LV Consultants a accompagné plus de 250 stagiaires en Guyane sur le développement de compétences fondamentales en expression écrite, logique, calcul grâce à l’ambitieux programme 1001 Lettres. A mi-parcours, pour suivre la dynamique de progrès amorcée à Cayenne et Kourou, le centre de formation guyanais a tenu à recueillir les témoignages de stagiaires et RH impliqués dans le dispositif. Un bilan positif qui confirme le fort potentiel pédagogique et managérial d’un outil en constante adaptation aux besoins de formation des entreprises.

1001 histoires, mais un même désir d’apprendre

Ils sont amérindiens créoles, métros, salariés de grands groupes ou de PME. Certains ont arrêté tôt leurs études, d’autres ont déjà un solide parcours universitaire derrière eux. Ils auraient pu ne jamais se rencontrer, mais c’est bien leur soif commune d’apprendre qui les a réunis au sein du dispositif de consolidation des savoirs fondamentaux 1001 Lettres. Si les motivations des uns et des autres divergent, tous se réunissent sur un point : l’importance de reprendre des bases qu’ils croyaient « solides mais qui ne l’étaient pas », pour reprendre le mot d’une des stagiaires.

« J’ai arrêté mes études au BEPC et je voudrais reprendre un bac. 1001 lettres m’a beaucoup aidée à progresser. Pour tous ceux qui veulent reprendre leurs études, c’est un plus », souligne Nathalie, de Cegelec.

Pour Jean-Philippe Lemond, le responsable commercial de Soprodig, le constat est le même :

« A force de se servir d’Excel, on perd l’habitude de calculer soi-même. Grâce à l’approche spécifique de 1001 Lettres, j’ai pu me remémorer des bases apprises lors de ma scolarité, mais surtout bien les comprendre. »

1001 Lettres pour consolider les savoirs fondamentaux

Mieux appréhender les fondamentaux en expression écrite, logique et calcul, c’est là en effet tout l’enjeu de 1001 Lettres. Et tout son intérêt également, que ce soit sur un plan professionnel ou privé. « Vous savez, j’ai des petits enfants », sourit Fernande du CMCK.

« Aujourd’hui, grâce à ce que j’ai appris par 1001 Lettres, je peux les aider dans leurs devoirs. »

Un bénéfice du programme qui n’a pas non plus échappé à Jean-Philippe, ravi de pouvoir désormais montrer à ses enfants comment réaliser des opérations, à l’aide de techniques simples vues dans 1001 Lettres. » Si la plupart des stagiaires rencontrés mettent l’accent sur les retombées transverses positives du programme dans leur vie quotidienne, y compris en termes de « gestion de budget », nombre d’entre eux mobilisent au quotidien dans leur travail les compétences techniques développées par ce biais. Jennifer, employée administrative au CMCK, qui suit en plus du parcours standard le module applicatif conçu par LV Consultants sur les écrits professionnels, a vu tout le parti qu’elle pouvait tirer de cet enseignement :

« Je compte bien réutiliser des modèles de lettres, de mails, de comptes-rendus dans mon travail. Aujourd’hui, je réfléchis davantage avant d’écrire ! »

Sa collègue Yvena, renchérit, le sourire aux lèvres :

« Grâce au parcours 1001 lettres, j’ai appris à gagner du temps dans mon travail en supprimant des étapes inutiles. Plus globalement, j’ai repris confiance, je ne suis plus obligée de demander de l’aide quand je dois écrire... Même mes responsables l’ont remarqué. »

1001 Lettres comme outil managérial

De fait, par-delà la densification des compétences techniques bien comprises, c’est bien la démarche générale de progrès, l’attitude nouvelle de confiance face à l’apprentissage qui a le plus frappé les Responsables des Ressources Humaines des entreprises participantes.

« Dans nos métiers d’industrie, les salariés sont amenés à manier les chiffres, à faire des conversions, à s’exprimer face à des interlocuteurs variés. Eu égard à cette problématique d’entreprise, j’avais de grosses attentes en termes d’amélioration des savoirs de base en inscrivant des salariés à 1001 Lettres. Et je ne le regrette pas du tout », précise Brigitte Petersen, RH d’Aluver et Soprodig.

« Pour les salariés impliqués, c’est d’abord une grande satisfaction personnelle que de progresser dans ces domaines de compétences fondamentales. Pour certains éléments en grande difficulté sur certaines notions, la prise de conscience également est primordiale, car prendre conscience de ses lacunes, c’est déjà avoir envie de progresser. »

De même, Mme Bourguignon, responsable de B2TG, voit-elle dans le dispositif un facteur d’épanouissement personnel et professionnel incontestable, de nature à favoriser l’échange humain entre responsables et salariés, et, partant, le dialogue social :

« Les retombées dépassent largement le strict plan professionnel : les salariés se sentent valorisés par la démarche de formation, non seulement en tant que salariés mais en tant que personnes. Et puis, évidemment, se retrouver à l’extérieur de l’entreprise, avoir l’occasion d’échanges plus ouverts sans dimension hiérarchique, cela favorise le dialogue. Je pourrais en donner 1000 exemples. Mais une fois encore, pour moi, les retombées ne sont pas forcément quantifiables et qualifiables. La formation 1001 Lettres participe plutôt d’une véritable philosophie de la vie et du travail selon laquelle le lieu de travail se doit aussi d’être un lieu d’épanouissement personnel. »

Un parcours de formation adapté aux besoins des salariés de Guyane

Que le parcours 1001 Lettres prenne tout son sens en tant qu’outil managérial et vecteur d’échange ne sera du reste pour étonner les formateurs et médiateurs qui accompagnent les stagiaires dans leurs difficultés, les guident et les conseillent à chaque séance. Loin de se constituer en programme de e-learning déshumanisé où le stagiaire fait face seul aux indications d’un écran d’ordinateur, le parcours de consolidation intégré et réinterprété par LV Consultants se veut avant tout un espace d’échange. Si les modules de e-learning conçus par Opcalia permettent aux apprenants d’acquérir à leur rythme les notions fondamentales qu’ils estiment primordiales, la présence des médiateurs agréés par Opcalia favorise l’appropriation et l’implication par le débat d’idées.

Ainsi, au fil des séances et des entretiens individuels avec les stagiaires, des groupes de remédiation collective ont-ils été mis en place pour éviter tout sentiment de cloisonnement, de même que des modules applicatifs exclusifs sur l’initiation à la bureautique ou les écrits professionnels ont été proposés à des groupes de stagiaires éprouvant des besoins similaires, afin d’augmenter encore leur appétence. Un travail pédagogique de longue haleine salué par le directeur d’Opcalia Guyane, Baptiste Labeyrie :

« Je suis très satisfait du partenariat avec LV Consultants, un organisme très performant aussi bien en termes de réactivité que de compréhension des soubassements théoriques de 1001 Lettres. Les modules applicatifs développés montrent combien l’organisme s’est approprié notre dispositif de formation. »

Avec la mutualisation des pratiques pédagogiques exclusives prévue pour l’an prochain, LV Consultants ne compte d’ailleurs pas en rester là de ses innovations didactiques. De quoi séduire bien d’autres entreprises et salariés de Guyane… et être bientôt en mesure de conter 1001 autres belles histoires de 1001 Lettres !

Un dispositif subventionné par Opcalia

A 1001 Lettres, les bons comptes font les beaux parcours. Aussi le concepteur du dispositif, Opcalia, s’est-il mobilisé pour rendre son parcours de compétences aussi accessible que possible aux entreprises adhérentes. C’est ce que confirme le directeur d’Opcalia Guyane Baptiste Labeyrie : « Sur tous les parcours 1001 Lettres engagés avant le 31/12/2013, la prise en charge d’Opcalia est très conséquente. Pour les entreprises de moins de 10 salariés, 100% du coût pédagogique est pris en charge. Pour les entreprises de plus de 10 salariés, 50% de ce coût est assumé par Opcalia, avec la possibilité d’augmenter encore le taux de prise en charge au cas par cas avec le soutien du FSE. » Sans compter que si l’entreprise n’est pas déjà adhérente de l’OPCA, elle peut le devenir moyennant une cotisation très modique.

Restons connectés!