Profiter de nos ressources pédagogiques en + sur Facebook Suivre l'actu de la formation sur Twitter Voir notre page Google+ Retrouver nos contacts professionnels sur Viadeo Suivre notre actualité par flux RSS S'abonner à notre newsletter S'entraîner en ligne à développer ses compétences fondamentales avec 1001 lettres Se connecter à 1001 lettres en tant que stagiaire LV Consultant formation savoir de base guyane

>Accueil > Actualités > Boîte à outils

[Boîte à outils] Mieux que Powerpoint, le mindmapping !

La linéarité de vos Powerpoint vous ennuie ? Embrassez les concepts en un clin d’œil avec la carte mentale ! Carte mentale, carte heuristique, topogramme… les dénominations du mindmapping sont aussi variées que ses applications pédagogiques. Plus qu’une alternative ludique aux présentations traditionnelles, cet outil moderne fonde sur l’association graphique d’idées pour démultiplier l’impact cognitif d’une formation. Non sans être simplissime d’utilisation.

Le pouvoir des images dans un processus cognitif est connu de longue date. Les + du mindmappingSelon le chercheur américain Ralph Haber, l’aptitude d’un individu à identifier correctement une image se situe entre 85 et 95 %. En d’autres termes, les images ont un pouvoir d’évocation beaucoup plus important que les mots. Forts de ce constat, les formateurs de toute obédience s’ingénient depuis une trentaine d’année à exploiter toutes les potentialités des diaporamas, films et autres visuels éloquents.

Cartographier les idées : une méthode cognitive efficace

Or, la carte mentale telle que l’a mis au jour son inventeur Tony Buzan a ouvert une nouvelle dimension à la visualisation des idées. En mindmapping, en effet, il s’agit rien moins que de prendre des notes et consigner des idées sous forme de dessins, symboles ou graphiques libres. Pas d’illustrer ses mots par des images, comme dans les présentations traditionnelles ; pas de reprendre des idées phares sous formes de rébarbatives listes à puces, mais bien de transformer un concept en un dessin immédiatement mémorisable. Si diverses et colorées soient-elles, toutes les Mind Maps se présentent en effet sous la forme d’un arbre vu de dessus : le sujet dominant est représenté par un point central – le tronc ; les principales branches partant du tronc figurent les idées principales ; les rameaux les idées de deuxième plan ou troisième plan. C’est là la principale différence avec un schéma traditionnel de diaporama : non linéaire, la carte mentale mobilise simultanément toutes les facultés du cortex cérébral (logique, rythme, perception des couleurs ou de la linéarité, énumération, rêverie, nombres, imagination, langage, vue globale) pour améliorer l’organisation de la réflexion et la compréhension des concepts. Rien d’étonnant donc à ce que cet outil d’organisation visuelle ait été reconnu comme un des sept moyens les plus efficaces pour améliorer la rétention des informations.

Des applications pratiques en amont et pendant la formation

Dès lors, on entrevoit mieux son large spectre d’applications aux techniques d’animation propres à la formation continue. Instrument hors pair d’efficacité professionnelle, c’est d’abord au formateur lui-même que le mindmapping peut s’avérer précieux. En amont de la formation, il constituera un outil formidable d’organisation des idées, de conceptualisation de scénarii pédagogiques, voire de gestion de projets de formation. Pour présenter de manière simple les idées phares d’une intervention, il remplacera avec bénéfice le sempiternel diaporama PowerPoint sur des supports pédagogiques modernisés, quand il ne favorisera pas la structuration de boîtes à outils exploitables par les stagiaires. Au cours de la formation, il sera utilement convoqué dans une démarche de pédagogie participative - et ce, quel qu’en soit l’objet. Si commune aux formations ressortissant au management ou à l’efficacité professionnelle, la pratique transverse du brainstorming, jusqu’ici mise en œuvre sur paperboard, s’ouvre ainsi à une nouvelle ère avec l’utilisation d’outils de mindmapping en ligne à la fois ludiques et créatifs. Sans même parler des possibilités collaboratives offertes par la conception de cartes mentales à plusieurs dans le cadre d’une mise en situation. Il n’est pas jusqu’à la formalisation d’échanges qui ne puisse bénéficier de l’usage du mindmapping : rien n’égalera une belle carte mentale enrichie en inter-session pour clarifier les implications d’un débat riche de spéculations diverses.

Pour bien débuter avec le mindmapping

Convaincu par l’utilité des cartes heuristiques ou tout simplement curieux de cette nouvelle méthode d’animation visuelle ? Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un informaticien et encore moins celle d’un dessinateur émérite, pas d’inquiétude ! Internet fourmille d’applications en ligne ou de logiciels open source qui vous permettront de réaliser votre première œuvre en quelques clics, sans plus de difficulté que si vous utilisiez Powerpoint. A télécharger, les logiciels libres du secteur comme Freemind offriront des possibilités d’édition multiples. Aux utilisateurs peu avertis, nous recommandons toutefois une application en ligne comme Mindmeisteret surtout Bubble.us qui possède le double avantage d’offrir un rendu créatif et coloré et d’être extrêmement simple d’utilisation. Munis de vos cartes, vous ne vous orienterez que mieux sur les chemins de l’abstraction !


flèche Sur le web : mindmapping.com